Le 1er octobre 2019, Samuel Schweizer, de la quatrième génération, prend la relève pour assumer la présidence de la direction d’entreprise.  Il s’engage à l’avenir aussi pour les valeurs de qualité, de durabilité et d’innovation envers la clientèle, les collaboratrices et collaborateurs ainsi que les partenaires commerciaux.

La quatrième génération 

Samuel Schweizer est membre du conseil d’administration depuis cinq ans; il a dirigé d’importants projets d’avenir au sein de l’entreprise et assumé en continu des responsabilités de gestion. Depuis novembre 2018, il est président de la direction générale et formule ainsi sa vision pour l’entreprise :


« Le bâtiment de l’avenir est numérique et connecté, énergétiquement efficace et il est une centrale solaire. Nous voulons développer notre force en tant qu’entreprise innovante basée en Suisse et contribuer, avec nos solutions dans l’enveloppe du bâtiment, nos boîtes à colis connectées et nos produits pour l’utilisation de l’énergie solaire, à réaliser un parc de bâtiments durables. Pour cela, nos collaboratrices et collaborateurs sont la clé du succès. Ils sont proches de la technologie, des marchés et des clients. »
 

Samuel Schweizer dirige l’entreprise en collaboration avec Roman Berger et Aleksander Horvat. Cette équipe de trois personnes, bien rodée, assume ainsi la responsabilité générale sur l’ensemble des divisions et des services.

Le pionnier de la durabilité 

Hans Ruedi Schweizer a présidé à la destinée de l’entreprise familiale pendant 34 ans. Il fait figure de pionnier en matière de direction d’entreprise durable ainsi que dans le développement de solutions et de produits énergétiquement efficaces pour l’utilisation de l’énergie solaire. Il rejoint l’entreprise en 1977 et crée la division systèmes solaires. Dans les années 1980, il intègre les thèmes

« énergie et environnement » dans les lignes directrices de l’entreprise ; dès 1990, c’est la durabilité sociale, écologique et économique qui y est introduite. En 1985, il succède à son père, d’abord pour assumer la direction d’entreprise, puis deux ans plus tard, la présidence du conseil d’administration.

En tant que directeur d’entreprise, Hans Ruedi Schweizer a réalisé la réorganisation avec cinq divisions, l’industrialisation de la production métallique avec des nouveaux bâtiments et machines ainsi qu’une informatique généralisée et le développement de la formation professionnelle. Durant cette période également, la part des exportations a augmenté. Il se concentre désormais sur sa tâche de président du conseil d’administration et accompagnera la poursuite du développement durable de l’entreprise.

Le novateur

Ernst Schweizer commence son apprentissage de serrurier en 1930 dans l’entreprise de son oncle Jean Sessler. Après quelques années de perfectionnement en différents lieux (« années de voyage »), il revient dans l’entreprise en 1940. Il devient directeur général de l’entreprise J. Sessler en 1948, associé en 1956 et reprend l’entreprise en 1965 après la mort de son fondateur. 

Après avoir acheté une ancienne fabrique de tissage de la soie à Hedingen, il y déplace l’entreprise en 1957. Au cours des années suivantes, les surfaces de fabrication et de bureaux sont régulièrement agrandies. Dans les années d’après-guerre, les éléments métalliques normalisés représentent une part importante de l’assortiment et l’entreprise se développe pour devenir un important constructeur de façades métalliques. L’organisation de vente pour l’ensemble de la Suisse est en outre mise en place. Ernst Schweizer meurt en 1999 à l’âge de 84 ans.  

« C’était un homme aux intérêts multiples, très énergique et doté d’un sens aigu des responsabilités sociales. Son optimisme, son sens des réalités et sa pensée globale étaient à la base de son action. Il était à la fois artisan, technicien, inventeur, organisateur et visionnaire. J’ai beaucoup appris grâce à lui. » (H. R. Schweizer à propos de son père décédé, 1999)

Le fondateur

En 1920, Jean Sessler crée un atelier mécanique à Zurich. Avec trois collaborateurs, il fabrique des rampes d’escaliers, des barres pour battre les tapis et des grilles. Cet atelier est à l’origine de l’histoire d’une réussite sur cent années. En 1930, Sessler produit les premières boîtes aux lettres en acier. Il complète l’assortiment avec des fenêtres et portes de cave ainsi que des installations pour vitrines. L’entreprise Jean Sessler était déjà alors marquée par l’innovation, qui la caractérise encore aujourd’hui. Jean Sessler meurt en mai 1964.

small-qualitaet.jpg
small-nachhaltigkeit.jpg
small-innovation.jpg

Les cent ans de Schweizer : commander maintenant la newsletter

LI-Logo.png

Ernst Schweizer AG

Bahnhofplatz 11

8908 Hedingen, Suisse

Tél. +41 44 763 61 11

www.ernstschweizer.ch